Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

dimanche 21 mai 2017

En Eure et Loire : les Jardins de l'abbaye de L'Eau

Je suis toujours très sensible aux roseraies créées dans des lieux d'exception. Il n'y a rien de plus beau qu'un jardin entourant une demeure chargée d'histoire, l'un magnifiant l'autre.   
L'abbaye de l'Eau forme un paravent exceptionnel pour un jardin. La famille Sourget ne s'y est pas trompé. Tombée amoureuse, il y a 20 ans, de ce site médiéval édifié en 1226, elle décida de redonner à la propriété ses dimensions et son éclat d'origine.

La restauration des bâtiments achevée, Elisabeth et Patrick Sourget s'emploient maintenant depuis 10 ans, à créer un écrin végétal élégant et unique. Leurs efforts d'aménagement paysager ont été récompensés par un prix d'excellence (Bonpland 2014) qui couronne de succès cette vaste entreprise : 8 hectares de terrain de jeu...
Elisabeth Sourget, en jardinière perfectionniste, a imaginé un espace structuré aux abords de la maison. Des topiaires savamment sculptées en formes variées jalonnent une allée de gravillons et vont jusqu'à investir la pelouse. 
Le tracé devient plus flou ensuite et invite à une promenade entre les cornus et les érables du Japon. Plusieurs scènes de verdure à vocation thématique ponctuent ainsi le domaine.
Foisonnante, la roseraie occupe une place phare. Elle reprend le motif d'un carreau de céramique espagnol. Les rosiers anciens excellent en camaïeux de roses au milieu des geraniums vivaces, des nepetas, des digitales.
Les larges plates-bandes de rosiers buissons sont cernées de murets de charmes et d'aubépines menées sur tige et taillées en boule. Les rosiers grimpants montent à l'assaut de pergolas en bois, laissant échapper leurs pétales sur le tunnel engazonné.
Le jardin de la Vierge rappelle l'origine des lieux et concentre des plantations en 8 carrés de vivaces à floraison blanche. Il occupe le devant du cloître. Des sculptures apportent une touche artistique sur ce damier de petits pavés.
D'autres scènes se succèdent : le Jardin du Diable (rouge et noir), le Jardin des 4 saisons, le verger...
La promenade se poursuit jusqu'au fond du domaine. Il suffit d'emprunter un petit pont qui enjambe le ruisseau, bras de l'Eure et l'on découvre d'autres attractions jardinières : un damier de miscanthus, un labyrinthe de charmes. De quoi se perdre... 

Abbaye Notre-Dame de l'Eau
24 rue de l'abbaye
28630 VER-LES-CHARTRES

 P. S : j'ai rédigé cet article, il a quelques mois. A l'époque, ces jardins étaient ouverts à la visite sur réservation. Je ne sais s'il est toujours possible de les visiter. 

4 commentaires:

  1. Un grand merci Alix c'est un adorable lieu, et je suis d'accord avec toi, rien ne vaut un bijou végétal dans un bel écrin patrimonial ! Ces arcades de cloître j'adooooore à l'infini.!
    Beau dimanche. Bizzzzh.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette jolie ballade! Ces jardins sont magnifiques, la roseraie fait rêver ainsi que l'abbaye...

    RépondreSupprimer
  3. Quel travail ! Une belle restauration.
    Je jardin est déjà superbe, 8 ha...les propriétaires ont de quoi jardiner !
    Merci
    Be
    Bonne journée Alix

    RépondreSupprimer
  4. Wow, these are really beautiful pictures! Thanks for sharing them-enjoyed them a lot!
    Best wishes,
    lisa

    RépondreSupprimer